Vers une nouvelle philosophie du développement en Afrique noire

par Albert Nouhouayi

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Louis Sala-Molins.

Soutenue en 1988

à Paris 1 .


  • Résumé

    A la fois bilan critique et prospective: tel est le double visage de cet essai qui en s'appuyant sur l'histoire, se propose, sinon de situer les responsabilités, du moins de déterminer la nature des péripéties traversées depuis la décolonisation, et de suggérer quelques voies d'approches rationnelles susceptibles de créer les conditions adéquates d'un nouveau processus de développement global endogène en Afrique noire. En somme, si le bilan de vingt-cinq ans de décolonisation est nettement en deca des espoirs et défavorable au faux postulat du développement comme croissance économique, c'est que les barrages (esclavage, colonisation, etc. ,) dressés par l'histoire comportent un lourd cortège d'aliénation et de réduction de l'africain a l'impuissance. C'est dire que le double acte manque de l'indépendance et du développement s'explique par des causes telles que balkanisation, domination étrangère, insuffisance de moyens matériels, financiers, humains, culturels, moraux etc. C’est pourquoi, en prenant conscience de ces insuffisances, l’Afrique noire doit entreprendre un développement endogène, en visant plus grand que le simple objectif de la croissance économique, et en intégrant les données multiples et multidimensionnelles du milieu grâce auxquelles l'homme noir africain doit être l'agent principal et le premier bénéficiaire du processus. Il s'agit donc désormais beaucoup moins d'accumuler des choses que de réaliser l'épanouissement de l'homme africain. . . En cela, cet essai appelle l'idéal d'un homme nouveau, capable de transformer profondément et rationnellement l’Afrique noire, à travers une éducation ouverte sur les apports positifs du monde extérieurs et d'opérer une sorte d'universalisation du particulier africain. Cet effort endogène doit féconder une nouvelle représentation des réalités socio-géopolitiques pour permettre aux populations africaines elles-mêmes, désormais acquises à l'effort commun, et sur la base de leurs solidarités internes, de poursuivre un idéal national, sous-région al ou régional, dans la cohésion, avec conséquence et efficacité; mais il doit féconder aussi un nouveau style de coopération internationale, fondée sur le respect d'autrui et l'équilibre des avantages, à l'abri des calculs mesquins d'exploitation et de l'esprit de la concurrence inconditionnelle, et objectivement guidée par un sens majeur de coresponsabilité découlant de l'interdépendance des uns et des autres.

  • Titre traduit

    Toward a new philosophy for development in black Africa


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., (763 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 667-726. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 88 : 91

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-448
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 13571-<1,2>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.