Essai sur la sémantique des noms propres

par Azelarabe Lahkim Bennani

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Yves Michaud.

Soutenue en 1988

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'examen fait des noms propres s'inspire de la tradition analytique de la philosophie anglo-saxonne. Notre étude s'inscrit ainsi dans le prolongement du débat entre les diverses doctrines classiques (Frege, Russel, Burge, Zink, Katz. . . ) Et nouvelles des noms propres (Donnellan, Kripke, Putnam. . . ). Nous avons également essaye de tirer profit des contributions linguistiques. Cette contribution est esquissée dans la philosophie analytique grâce à la distinction linguistique entre "entrée de dictionnaire" et "entrée d'encyclopédie". Au demeurant, nous avons refusé de réduire le nom propre à une forme linguistique précise ou à un type spécial de descriptions définies. Mais la nouvelle théorie de référence n'est pas une alternative suffisante à la théorie classique. De même une doctrine néo-classique doit être compatible avec les acquis des doctrines causales et historiques. Selon que le nom propre est un constituant authentique ou non-authentique, il sera considère comme désignateur rigide ou mobile. Mais on doit disposer d'une idée régulatrice qui permette d'écarter les malentendus possibles concernant l'identité du référent et le succès de l'acte de référence. Elle s'articule autour des notions de "locuteur idéal" et "locuteur historique". L'activité réflexive du locuteur à propos de la position idéale ou historique qu'il occupe, a des incidences sur la manière d'entretenir la communication. Dans le cas du nom propre, le locuteur l'applique dans le sens Kripkeen lorsqu'il se considère lui-même comme locuteur historique. Mais il y a une notion de rigidité liée au locuteur idéal. Il s'agit d'une rigidité a posteriori (descriptions définies qui désignent toujours le même réfèrent) qui se greffe sur une rigidité a priori. A trois formes d'introduction du réfèrent -introduction physique introduction sémiologique et introduction linguistique -correspondent trois formes d'objet :o. Physique, o. Objet semiol. Et o. Lingui.

  • Titre traduit

    Essay on the semantics of proper names


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (300 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 284-300

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 88 : 75

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-326
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 13556
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.