Alexandre koyre, critique du positivisme en histoire des sciences

par GUSTAVO VALENCIA

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Merleau-Ponty.

Soutenue en 1988

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Il s'agit d'examiner la critique qu'alexandre koyre (1892-1964) a faite au positivisme. Pour ce faire, on a choisi les etudes que le grand historien a consacrees a la revolution scientifique du xvieme et du xviieme siecle. La critique de koyre a la conception positiviste de la science est tout a fait legitime en ce qui concerne les grands fondateurs de l'astronomie nouvelle : le succes de l'oeuvre de copernic et de l'oeuvre de kepler est, en effet, incontestablement lie a l'ideal rationaliste et cosmologique qui guidait leurs recherches astronomiques. Mais l'analyse de l'oeuvre de galilee et, surtout, de l'oeuvre de newton, ne conduit aucunement a cette meme conclusion epistemologique. La physique de galilee, en premier lieu, reussit a etablir la loi de la chute des corps sans avoir nul besoin d'expliquer la pesanteur ; et la science newtonienne, en deuxieme lieu, atteint la formulation de la loi de la gravitation universelle dans un contexte ou les recherches causales du celebre mathematicien anglais n'ont pas abouti.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 346 f.
  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 88 ! 76
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.