L'invention de l'économie au dix-huitième siècle : entre les doux principes du commerce et les théories de la représentation

par Catherine Larrère

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Yvon Belaval.

Soutenue en 1988

à Paris 1 .


  • Résumé

    Dans la philosophie politique du dix-huitième siècle, l'analyse de la société, et de ses rapports avec l'état et le gouvernement, concerne trois domaines : le droit : c'est la sociabilité naturelle, qu'affirme Grotius, dont Pufendorf fait le principe du droit naturel, et que vulgarise Burlamaqui. Exposée dans l'encyclopédie, la sociabilité se répand comme philosophie morale, que critique Rousseau. Le commerce : le mercantilisme, exposé par Melon et Forbonnais, approuvé par Montesquieu, en élabore le système rationnel. Cette théorie du développement rencontre une double opposition. Libérale : Gournay va chercher en Angleterre les principes généraux de la liberté du commerce. Agrarienne : Boisguilbert, d'Argenson et Mirabeau opposent à l'état comme centre, l'agriculture comme source. En introduisant dans la vision agrarienne le modèle libéral de l'entrepreneur, Quesnay invente l'économie ; la physiocratie dogmatise les principes de l'ordre naturel. Entre Galiani, Turgot et les physiocrates, l'affrontement des trois tendances fait voir les enjeux théoriques autant que le conflit politique. La souveraineté : plutôt qu'une opposition de la démocratie et de la monarchie, ou qu'une affirmation de la souveraineté populaire dans les théories du contrat, la nouveauté véritable est l'apparition des théories de la représentation politique. Leur développement est suivi d’Angleterre (Hobbes et Locke) en france ; il aboutit à Sieyès : la révolution française lui donne l'occasion d'exposer une conception du gouvernement représentatif ou la nation est la société représentée.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1992 par Presses universitaires de France à Paris

L'invention de l'économie au XVIIIe siècle : du droit naturel à la physiocratie


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 6 vol. (2111 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 270250 1988 LAR
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 88 ! 42
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-337
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 13558-<1 À 6>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1992 par Presses universitaires de France à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'invention de l'économie au XVIIIe siècle : du droit naturel à la physiocratie
  • Dans la collection : Léviathan , 0989-4462
  • Détails : 1 vol. (325 p.)
  • Notes : Autre tirage : 2018.
  • ISBN : 2-13-044369-9
  • Annexes : Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.