La Grèce et la Turquie : 1919-1923 : évolution et rencontre à travers les avatars de la "Grande Idée"

par Maria Repoussi

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacques Thobie.

Soutenue en 1988

à Paris 1 .


  • Résumé

    La crise dans laquelle entrèrent la Grèce et la Turquie à la fin de la première guerre mondiale, n'était pas due à cette guerre. Cette dernière et les conditions qu'elle avait créé dans le Proche-Orient lui permirent de se manifester. Mais, en effet, elle existait en tant qu'alternative dès l'époque où les turcs ottomans occupèrent Constantinople et le pays ou les hellènes habitaient. Tout au long de l'occupation des pays grecs par les ottomans et après la création de l'état grec moderne, la "grande idée", l'idéologie nationale grecque, conservait chez les grecs le désir de la libération de toutes les régions où habitaient les hellènes. Sous ce point de vue, le débarquement grec à Smyrne et la guerre greco-turque qui s'ensuivit n'était que la résultante d'un long processus historique entre les deux peuples, résultante favorisée par la création du mouvement national turc. L'issue de la guerre gréco-turque des années 1919-1922 fut déterminée par de nombreux facteurs dont les principaux résultent par les conditions internationales d'une part, par les deux pays concernés de l'autre. Le désastre de l'armée hellénique en Asie mineure eut pour effet la perte de tous les gains territoriaux que le traité de Sèvres avait attribué à la Grèce aux dépens de la Turquie. La conférence de la paix, ouverte à Lausanne en novembre 1922, sanctionna la fin de la "grande idée" grecque.

  • Titre traduit

    Greece and Turkey, 1919-1923 : evolution and confrontation under the transfigurations of the "great idea"


  • Résumé

    The crisis between Greece and Turkey, that marked the end of the first world war, had its roots ih a chain of previous encounters between these two nations the firstsof which dated from the "byzantion" times and the 1453 fall of constantinople. These chronologically remote events became for the greeks relevant once again through the development of their modern national consciousness their war of independence and the consequent crysta lisation of the "great idea" as their national ideology. The 1920 confrontation between the two nationalisms was determined by various factors, internationals, turkish and greeks. In 1922 a series of military and diplomatic events that were to culminate with the peace conference in lausanne in november determined the end of this major crisis. The centuries long coexistence of greek and turkish populations on the soil of asia minor, easterb thrace and elsewhere came to an end and was replaced by clearcent national frontiers. This meant the death of the greek great idea and the official birth of the turkish national state. Or, the triumph of the turkish nationalism over the greek one.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (748 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 88 ! 89

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1988PA010542
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.