Le Problème des fondements de la logique chez les penseurs musulmans médiévaux : la logique d'Ibn Sīnā

par Ahmed Moussaoui

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Thillet.

Soutenue en 1988

à Paris 1 .


  • Résumé

    La logique hellénique avait un caractère formel très restreint, en raison de ses fondements ontologiques. La logique en tant que science formelle, selon la conception de la plupart des penseurs musulmans médiévaux, semble difficile à édifier à partir des fondements en question. L'analyse des textes logiques d'Ibn Sina montre que celui-ci a une conception formelle de la logique, dont le fondement n'est plus à rechercher dans la métaphysique. Cependant la distinction de l'essence et de l'existence, liée à cette conception, dépend elle-même d'une certaine conception philosophique qui fonde finalement la distinction explicite entre la proposition existentielle et la non existentielle. D'autre part, la syntaxe de la langue arabe qui exprime facilement les différentes formes de la négation (prédicative, propositionnelle, préposée et postposée des quantificateurs), l'absence de la copule et le procédé distributif de "tout" avaient orienté Ibn Sina vers une analyse de la proposition prédicative qui se traduit facilement en termes de fonction et d'argument, et par suite la classification des syllogismes et des propositions sur des considérations formelles. Cette logique contient un grand nombre de lois du calcul classique des propositions, du calcul des prédicats du premier ordre et de la logique des relations.

  • Titre traduit

    The problem of foundations of logic in Muslim thinkers in the medieval period : Ibn sina's logic (avicenna)


  • Résumé

    The hellenic logic a formal character very restrict, because of its ontological foundations. As a formal science, logic according to the conception of most thinkers in the medieval period seems difficult to edify starting with the question of foundations. The analysis of ibn sina's logical texts shows that has a formal conception of logic that does not need metaphysical foundations. However the essence existence distinction based on this conception itself depends on a certain philo sophical conception which explicitly states the distinction between existential and non-existential proposition. On the other hand, the syntax of arabic language that expresses the different forms of negation (predicative, propositional, preposed and postposed of quantifiers), the absence of copula and the process of distributin "all" led ibn sina towards an analysis the predicative proposition which can be translated in terms of function and argument. Consequently, the classification of syllogisms and propositions under formal considerations. This logic contains numerous laws of classical calculus of propositions, predicate calculus of first order and logic of relations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (441 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 392-404. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 88 : 40

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-1509
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 13570
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.