Exemples d'application de l'analyse en vue de l'identification de substances relevant des domaines de l'art et de l'archeologie

par Louise Wijnberg

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Jean Rudel.

Soutenue en 1988

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La restauration des tableaux doit progresser par connaissance des substances utilisees au cours des ages par les artistes. L'utilisation des connaissances classiques de chimie et de physiques a ete applique a ce vaste probleme. Il parait que toute idee de systematique doit etre ecarte, tout autant que celle d'investigations quantitatives. Ceci a cree une reelle cooperation interdisciplinaire entre sciences exactes et sciences humaines, chacun ayant fait l'effort necessaire pour comprendre l'autre. L'analyse des vernis se heurtera toujours aux modifications structurales, issues de leur vieillissement naturel au cours du temps; il est possible, d'obtenir, par une oeuvre donnee une idee suffisamment precise sur la facon de l'artiste, celle des restaurateurs passes et sur les substances. Disposant d'echantillons authentiques de momies, il n'a pas ete possible de retrouver les resultats genereusement disperses par les auteurs n'ayant pas pratique d'analyse serieuse. Parmi les produits utilisables dans la facon d'un tableau, le bitume a ete souvent cite, surtout pour des oeuvres de la premiere moitie du 19eme siecle. Grace a la comprehension interessee des conservateurs des musees nationaux, les analyses effectues ont toujours revele l'absence de bitume. Inverssement la substance noiratre incrimee etait chaque fois constituee par une huile siccative, cuite a la litharge. L'analyse d'objets et de produits issus des fouilles du louvre a permis de renseigner rapidement les equipes de terrain sur l'identite de leurs echantillons. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 140 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 88 ! 86

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-614
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/185
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 13598
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.