Les barrieres socio-culturelles dans l'enseignement au liban. Cycle moyen 1943-1975

par SOURIA SELMAN ABOUCHAKRA

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Thillet.

Soutenue en 1988

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail debute par un apercu sur la culture qui constitue dans chaque societe l'identite psycho-sociale de toute societe. La culture conditionne : les attitudes, les croyances, les connaissances. . . Malheureusement au liban, la culture au lieu d'etre le lieu de rencontre de tous les libanais, constitue un sujet de debat d'antagonisme. Nous souffrons d'une certaine crise d'appartenance culturelle. Que represente la culture dans les differents courants ideologiques et politiciens libanais ? est-ce que la religion qui conditionne la culture ou plutot l'environnement ? est-ce l'expression linguistique ou l'appartenance ethnique ? dans la deuxieme partie, on a passe en revue les faits historiques, economiques et culturels qui ont marque notre societe, et aboutit a un vernis de democratie sans une veritable independance. Cela precisement par manque d'elaboration : d'une sorte d'unite dans la pluralite qui etait quasi impossible. L'effritement et la pulverisation du peuple libanais etaient incontestablement le fruit d'une faille dans nos pratiques educatives. Le consept de citoyen a l'occidental faisant ainsi defaut, les libanais se sont transformes en sujets assujettis a toutes les normes du regime des castes et des clans. Dans la troisieme partie, il nous est paru inevitable de ne pas esquisser une image du systeme de l'enseignement en general et de l'enseignement des sciences en particulier, dont les objets educationnels font helas defaut au liban. De plus, les barrieres linguistiques, economiques et culturelles empechaient la majorite des etudiants (les defavorises) d'acceder a un enseignement planifie. Une instruction tout court remplace une veritable education supra-communautaire et amalgamatrice des souches sociales libanaises, les defavorises entre elles et les nantis egalement. Pour explorer notre vision sur des donnees explicitement mesurables, une enquete sur les institutions, le milieu familial, les eleves, s'est impose a nous comme primordiale afin qu'on puisse prescrire des remedes a ces maux sociaux en guise d'une faisabilite couronnant notre travail de recherche.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 277 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 88 ! 25
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.