La convention pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé : une convention du droit international humanitaire

par Emmanuelle Stavraki

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Philippe Manin.

Soutenue en 1988

à Paris 1 .


  • Résumé

    Afin de preserver le patrimoine culturel de l'humanite du danger le plus important qui le menace, la convention de la haye du 14 mai 1954 limite les effets des hostilites en prevoyant une protection generale, couvrant tous les biens culturels et une protection speciale couvrant un nombre limite des biens des tres haute importance. Le respect des dispositions de la convention, applicables a tous les conflits armes, internationaux et non internationaux, est assure par des moyens de controle international, de prevention et de repression.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T1988-139
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.