La Parousie de la conscience dans l'oeuvre de Saint-John Perse : une lecture ontologique de l'oeuvre de Saint-John Perse

par Elisabeth Coss-Humbert

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Guy Borreli.

Soutenue en 1988

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Le propos de cette étude est de montrer à travers l'analyse des emblèmes et des thèmes développés par Saint-John Perse, une unité fondamentale crée par le dynamisme d'une pensée qui s'interroge elle-même à travers le verbe poétique. Le poète pratique ainsi une ethopoiea qui sublime toute approche linguistique. Cette étude reconstitue les étapes de la pensée de Saint-John Perse et démontre comment le langage, objet et sujet de la quête poétique, est, à mesure que l'œuvre se construit, la révélation du logos. Le poète manifeste ainsi la nature essentielle de la poésie qui construit l'œuvre en déconstruisant le monde, afin d'en révéler l'essence. C'est en épuisant le langage, en utilisant tous les tropes par lesquels l'homme figure son appréhension du monde, que Saint-John Perse récite, tel un hymne sacre, la marche de l'humanité comme un livre d'images auxquelles les hommes se sont identifiés jusqu'à l'épuisement de leur signifié. Par la conscience que le monde de l'existence n'existe que par le logos, Saint-John Perse s'ouvre à la révélation que le poète restitue le souffle, articule le verbe divin. Il préfigure la seconde genèse de l'homme à son statut ontologique véritable : l'homme est le maitre d'œuvre sans lequel dieu ne pourrait se manifester, il est le signifiant absolu de dieu

  • Titre traduit

    The "parousia" of consciousness in Saint-John Perse's works


  • Résumé

    Through the analysis of the emblems and themes developped by saint-john perse, the object of our study is to show the fundamental unity engendered by the dynamism of the thought that questions itself through the poetical word. Thus, the poet operates an ethopoiea that goes beyond any linguistic approach. This study reconstitutes the successive steps of saint-john perse's thought and shows how the language, both the object and subject of the poetic quest, is, as the poet'ss work unfolds, the revelation of the logos. So he sets forth the essential nature of poetry that composes the opus while decomposing the world in order to reveal its essence. Exhausting the language, using all the tropes through which man figures his apprehension of the world, saint-john perse intones, like a sacred hymn, the march of mankind - a book of pictures to which men identified themselves until they exhausted their meaningfulness. Having reached this awareness that the world of existence exists only through the logos, saint-john perse embraces the revelation that the poet sets forth the divine breath and articulates the divine word. He portends man's second genesis that defines his legitimate ontological status. Man is the masterbuilder without whom god could not reveal himself ; he is god's ultimate exponent

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1499 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LN 88/10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.