Contribution à l'étude du contact thermoélastique

par Catherine Gardin-Guintrange

Thèse de doctorat en Mécanique. Mathémathiques

Soutenue en 1988

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .


  • Résumé

    On considère le problème du contact thermoélastique entre deux solides constitués de matériaux homogènes et ayant des surfaces rugueuses, séparés par un fluide interstitiel. Le but de ce travail est d'étudier la perturbation du transfert de chaleur par conduction d'un milieu à l'autre due à la présence de la rugosité, en tenant compte de la déformation des interfaces de contact. On résout successivement le problème purement thermique et le problème thermoélastique pour les deux modèles suivants: interfaces de contact parfaitement planes (dans le but de mettre en évidence plus facilement la dilatation thermique globale du domaine); distribution de rugosités périodique. Pour le second modèle, on met en œuvre la méthode d'homogénéisation (méthode des échelles multiples et méthode de l'énergie), et on néglige le fait qu'il y a plusieurs petits paramètres entrant en jeu (faible épaisseur de la zone de contact, conductivité thermique du fluide petite par rapport à celle des solides, faible proportion de contact), pour ne tenir compte que d'un seul petit paramètre: la période de distribution des rugosités. La solution approchée du problème thermoélastique est obtenue par la méthode des éléments finis

  • Titre traduit

    First approaches about the study of the thermoelastic contact


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 4 p. Index. Résumé

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1988 GARDIN C.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.