Étude sur les régulations, par des protéines non histones de l'expression du gène de l'hPL dans le placenta humain

par Houria Elboury-Elouardirhi

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Pierre Nabet.

Soutenue en 1988

à Nancy 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La concentration élevée de l'hPL dans la plasma de la femme enceinte, en fin de grossesse, sa sécrétion placentaire estimée à plus de 1 gramme par 24 heures, son pourcentage appréciabvle de l'ensemble des protgéines placentaires, sa structure composée d'une simple chaîne d'acides aminés, sans participation de résidus glycosylés ou phosphorylés, les inconnues actuelles concernant les mécanismes de régulation de sa production, sont les facteurs qui nous ont déterminé à réaliser sa synthèse in vitro

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (218 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 184-218

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : SC N1988 264
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.