Étude écophysiologique de eucalyptus camaldulensis Dehn. En zone Sahelo-Soudanienne : L'exemple du parfob

par Pape Ndièngou Sall

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de G. AUSSENAC.

Soutenue en 1988

à Nancy 1 .


  • Résumé

    L'introduction de eucalyptus camaldulensis, essence exotique à croissance rapide et transpiration intense, dans une zone marginale déficitaire en eau, comporte des risques d'épuisement des réserves hydriques du sol et de mauvaise adaptation. Après une étude du fonctionnement hydrique en vases de végétation, une étude comparée des consommations en eau par la méthode du bilan hydrique simplifié, de la plantation d'eucalyptus de la forêt naturelle à acacia et de la végétation herbacée, a permis de conclure qu'un reboisement par l'eucalyptus à but de production en zone sahelo-soudanienne, a toutes les chances d'aboutir à un échec


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple)
  • Annexes : Bibliogr. 10 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.