Systematique de la voix verbale en francais et italien

par DJAMEL ZENATI

Thèse de doctorat en LINGUISTIQUE

Sous la direction de Teddy Arnavielle.

Soutenue en 1988

à Montpellier 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Inspiree par la these fondamentalement semiologique de g. Guillaume, la problematique de la recherche que nous avons tentee d'entreprendre s'articule autour de la question suivante : "la voix est-elle en francais et en italien une categorie verbale ?" prenant appui sur un critere semantique, "activite" et "passivite", puis syntaxique, la "transitivite", les definitions de la tradition grammaticale s'averent fort intuitives et ne resistent pas a un examen attentif ou un tant soit peu. De ces considerations, il resulte que la voix n'est pas integrante a l'egard de la totalite des verbes que proposent les deux systemes linguistiques le francais et l'italien. Des lors, nous pouvons legitimement nous interroger si elle fait reellement partie integrante du tissu formel qui fonde la carte anatomique du verbe. Ainsi, si nous voulons re-donner a cette notion de voix le statut de categorie verbale, il est necessaire de la tenir suffisemment eloignee des impressions de "passivite" et d"activite" dont elle est chargee. La voix, dans la perspective que nous preconisons, est definie comme une cinese determinee par l'occurence d'une meme particule dans deux chronologies differentes. Elle releve d'un ordre purement architectural et ne concerne que le rapport formel qui s'institue entre un support et un apport de predication qui lui est rendu incident. Elle est dans un cas inceptive et conclusive dans l'autre.


  • Résumé

    Inspired by the fondamental semiological thsis of g. Guillaume, the problematics of the research we have tried to address that concerns the following question: "is the voice a verbal category?" supported by a semantic criterian, "activity" and "passivity" of the subject, and then by a syntaxic criterian, "transitivity", the definitions of the traditionnal grammar do not told true when subject to a careful examination. Indeed what is established by traditionnal observations is that the voice is not an integral part of all verbs in french and italian. Consequently, is it an integral part of the formal composition that forms the anatomic map of the verb. All these reflexions established that is we want to reconsider the voice as an integral verbal category. It is necessary to carefully avoid the notion of "passivity" and "activity". From the point of view we recommend, the voice is defined as a kinetic tread determined by the occurence of a simple unity in two different chronologies. It is thee of a purely architectural nature and it concerns only the formal connection between a subject and the verb that is made incidental. It is either inceptive or conclusive.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.