Symboles de vie et de mort dans l'oeuvre dramatique de Wole Soyinka : analyse thématique et littéraire

par Amadou Bissiri

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Jean Sévry.

Soutenue en 1988

à Montpellier 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le theatre de wole soyinka plonge ses racines dans la culture traditionnelle yoruba. Et, dans son esthetique comme dans son essence, c'est un theatre qui fonctionne selon le principe rituel. Dans un tel contexte fondamentalement religieux, le phenomene de la vie et de la mort devient complexe, recouvrant differentes dimensions et regions de l'existentiel. Le symbole prend alors toute sa signification. Deux cadres operatoires ont ete determines pour saisir le mode de representation et la signification des symboles de vie et de mort: un cadre socioreligieux avec les rites et certaines de leurs composantes visuelles et auditives, et un cadre relatif a l'environnement naturel avec des elements comme l'aquatique, le tellurique, le vent etc. . . En somme, dans l'ensemble de ses dimensions existentielles, l'homme de soyinka est au centre du binaire vie-mort. Mais bien que les forces de mort soient constamment presentent dans son theatre, c'est tout de meme la notion de vie qui apparait comme la realite fondamentale et qui sous-tend la dynamique de l'imaginaire de soyinka.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 552 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 88.MON-50
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.