Anticorps humains anti-MLV spontanés : réactions avec des antigènes nucléaires de l'autoimmunité

par Marcel Rucheton

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Christian-Jacques Larsen.

Soutenue en 1988

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'existence chez le sujet sain d'anticorps anti gag du virus de la leucemie murine, est demontree. L'expression de ces anticorps est fortement amplifiee dans le cas de certains cancers, du sida, et de certaines maladies autoimmunes qui montrent l'existence d'anticorps diriges contre certaines snrnp nucleaires. Purification d'anticorps reconnaissant un epitope commun aux proteines virale p30 et nucleaire snrqnpu1-70 k a partir de serum de malades autoimmuns et d'animaux immunises avec des proteines retrovirales

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [6], 173, [58] p
  • Annexes : Bibliogr.: p. 152-169 et notes bibliogr. Liste des publ. de l'auteur p. 151 et p. 173

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 88.MON-72
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.