Etude expérimentale de la bioaccumulation et du relargage du zinc chez Dreissena polymorpha (bivalve d'eau douce) : cinétique et mécanisme de contamination et de décontamination

par Abdelmalek Maarouf

Thèse de doctorat en Écotoxicologie

Sous la direction de Jean-Claude Pihan.

Soutenue en 1988

à Metz .

  • Titre traduit

    Experimental study of zinc bioaccumulation and release by dreissena polymorpha (freshwater bivalvia) : kinetic and mechanism of contamination and decontamination


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Chez Dreissena polymorpha la CL5028j du zinc (oligoélément hormétique) est évaluée à 10,9 ppm. Ce métal est bioaccumulable mais faiblement toxique. Le dynamisme de la concentration et de la décontamination varie suivant les saisons. La contamination de la Dreissène par le zinc se traduit par une adsorption métallique au niveau de la coquille et par une adsorption et absorption au niveau de la partie molle. La cinétique d'absorption est exponentielle et diphasique au printemps, linéaire en hivern triphasique et très limitée en automne. Les facteurs de concentration du zinc ont permis d'établir l'organotropisme suivant : Byssus, Manteau, Branchies, Partie molle totale, reste de la masse viscérale. La cinétique de décontamination est presque nulle au printemps, elle est par contre beaucoup plus importante en automne-hiver. La demi-vie biologique déterminée en automne est de 29,5 jours. L'effet des facteurs biotiques (saison et nourriture) et abiotiques (EDTA, température et plomb) sur la contamination et la décontamination révèle une complexité écotoxicologique extrême due à la multitude des interactions existantes entre ces facteurs, les teneurs en zinc dans le milieu et le temps de contamination ou de décontamination. La contamination par le zinc ne modifie pas les PTS (protéines type métallothionéines). La Dreissène peut être retenue comme espèce bioindicatrice de la pollution métallique des eaux douces

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (298 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 188-214

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.