Poésie et autobiographie : lecture de "la Règle du jeu" de Michel Leiris

par Edith Spieldenner

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation française

Sous la direction de Michel Baude.

Soutenue en 1988

à Metz .


  • Résumé

    Une vue panoramique de "la règle du jeu" montre que sa visée fondamentale est d'allier deux types d'écriture opposés, d'allier la fulgurance de la parole poétique et la démarche rationnelle du discours. Cette aspiration, à base de conflits, nous la voyons à l'œuvre dans deux chapitres ou elle s'exerce de manière différente, complémentaire et exemplaire. Dans le chapitre v de biffures (t 1), l'écrivain est plongé dans l'exploration de l'enfance, à la recherche d'une expérience fondatrice. L'investigation a recours à la figure mythologique de Perséphone qui offre au texte un fonds légendaire d'itinéraires, de scènes, d'images et de mots. Conjointement sont mis en place des dispositifs rhétoriques qui transforment le cheminement linéaire et discursif de la prose autobiographique en un réseau poétique. Il en résulte que le chapitre offre l'assise mythique et la densité harmonique d'un opéra. Le second extrait est le dernier chapitre de fourbis (t 2). Le travail poétique y emprunte la démarche inverse : non plus partir d'une figure légendaire qui ordonne le cours de l'exploration de l'enfance, mais transformer un fait prosaïque de la vie de l'adulte en aventure de résonance mythique. Ce chapitre qui décèle "le sacré dans la vie quotidienne" donne à l'autobiographie Leirisienne le caractère d'une "mythobiographie"

  • Titre traduit

    Poetry and autobiography : a reading of la regle du jeu by michel leiris


  • Résumé

    An overall view of "la regle du jeu" reveals that its basic aim lies in combining two opposite types of writing, meaning combining the sparkling poetic speech with the rational processes of discourse. We can feel this aspiration in two chapters where it works in different ways, both complementary and representative. In the fifth chapter, from biffures (book 1), the writer is deep in exploring his childhood in search of a basic experience. The investigation resorts to the mythological figure of persephone who supplies the text with a legendary store of paths, scenes, imagery and words. At the same time, rhetorical devices are set up, changing the linear and discursive progression of autobiographical prose into a poetic web. As a result, this chapter offers the mythological basis and the harmonic density of an opera. The second excerpt is the last chapter of fourbis (book 2). Here the poetic work uses the opposite process : no longer does it start from a legendary figure who rules the stages in exploring childhood but transforming a trite event in his life as an adult into an adventure ringing mythical echoes. This chapter, by disclosing "the sacred in everyday life", gives leiris's autobiography the feature of a "mytho-biography"

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (270 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 259-265

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-987
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.