La monnaie medievale (xie - xive). Une etude des faits et de la pensee

par Claude Dupuy

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Eric Froment.

Soutenue en 1988

à Lyon 2 .


  • Résumé

    La double dimension, nominale et reelle, de la monnaie permet de definir celle-ci comme etant un bien (materiel ou immateriel) dote d'un prix certain. Etudier les etapes de construction d'un systeme monetaire demande donc que l'on s'interesse aux conditions d'elaboration d'une unite de compte et de fixation d'un prix certain a un instrument de paiement. L'etude du passe nous apprend qu'aux sources de notre histoire monetaire, deux types de monnaie se sont succedes. Aux environs de l'an mille, une monnaie publique est nee de l'initiative du seigneur feodal pour servir ses interets fiscaux. Dans ces siecles ou l'economique est totalement domine par le politique, l'autorite seigneuriale impose son mode nominal de compte et edicte a partir de celui-ci une loi monetaire pour operer, dans un premier temps (xiemilieu xiie), un prelevement sur le metal precieux circulant (le seigneuriage) puis, dans un deuxieme temps (milieu xiie-xiiie), pour convertir sa rente fonciere en biens marchands. Ce n'est qu'a partir du xive siecle que l'economie marchande acquerant son autonomie s'empare de la monnaie et fait de celle-ci un instrument du commerce. Pour cela, elle definit son unite de compte propre liee a une unite ponderale de metal, fondant ainsi une monnaie privee independante du pouvoir politique. Ces trois etapes de l'histoire monetaire presentees a partir des faits trouvent leurs exactes repliques dans une etude de la pensee. . .

  • Titre traduit

    Medieval currency ( xith - xivth centuries). A study of facts and the thought


  • Résumé

    The double dimension of medieval currency, both nominal and real, defines this currency as being a good (material or immaterial) invested with a definite price. A study of the stages leading to the setting up of a monetary system demands that one take a closer look at the conditions in which a u unit of account was established and how a definite price was attached to medium of payment. Research into the past reveals that at the beginnings of our monetary history, two types of currency succeeded each other. Towards the year 1000, a public currency was introduced by feudal lords to serve their fiscal interests. At the time, economy was totally dominated by politics and the authority of the lords could impose its own nominal mode of accounting and using this as a basis, a monetary law was decreed to levy taxes on precious metals in circulation ( le seigneuriage ) during a first period dating from the middle of the 11th to the middle of the 12th centuries. During the second period running from the middle of the 12th to the 13th centuries, they converted their property income into merchant goods. From the 14th century onwards only, did the mercantile economy acquire sufficient autonomy to take over the currency and turn the latter into an instrument of commerce. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.