Analyse sémiologique du miroir européen de 1300 à 1789

par Marie Frantz

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Sémiologie

Sous la direction de Michel Cusin.

Soutenue en 1988

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Au travers de la mise en système des différents styles de miroirs créés en Europe de 1300 à 1789 se déploie toute la problématique de l'oeuvre d'art, conçue dans son double rapport à la logique du sujet et à celle du désir. Le miroir se révèle alors être à la fois le signe de la société qui l'a produit et l'un des signifiants, pris au sens de Jacques Lacan, d'un corps qui désirerait plus qu'il ne parle.


  • Résumé

    Beyond the semiotic analysis of the different styles of mirrors which became widespread throughout Europe between 1300 au to 1789 one may wonder about the significance of the work of art, especially about how it relates to both the structure of the subject and of the desire. Mirrors then may appear to be as much a sign of the society wich gave birth to them as one of the sign-vehicles - according to Jacques Lacan's definition - of a body who would desire more than it would speak.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (446-85 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury : thèse non corrigée

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.