Les femmes en grève dans la région lyonnaise (1890-1914) : analyse quantitative des mouvements et de leurs fluctuations

par Françoise Gilles

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Yves Lequin.

Soutenue en 1988

à Lyon 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these a pour objet l'etude des mouvements feminins dans la region lyonnaise entre 1890 et 1914, afin de determiner d'une part leurs specificites, d'autre part, leur role dans l'elaboration du statut social de la femme. En effet, la femme des annees 1900 est un etre mineur, a qui le droit au travail est conteste. De plus, l'entree des femmes dans la vie active n'a fait que les pousser dans un ghetto encore plus etroit que celui de leur foyer. L'analyse statistique montre combien la place des ouvrieres reste modeste sur le front des greves, leurs mouvements etant peu frequents, de faible intensite et de courte duree. Ils se demarquent aussi par des methodes de lutte peu elaborees traduisant spontaneite et prudence. Pourtant, l'action courageuse d'une minorite particulierement celle des soyeuses ardechoises, les plus combatives, remet en question l'image de la femme soumise. En effet, par le biais de leurs revendications, la voix des femmes se fait entendre, les ouvrieres demandant haut et fort, plus de respect envers elles dans les ateliers. Enfin, l'efficacite de leurs conflits confirme la capacite des ouvrieres a faire admettre aux yeux du patronat la realite de leurs problemes. Le succes, meme relatif des greves de femmes, apparait comme une etape decisive vers plus d'egalite entre les sexes dans les entreprises.

  • Titre traduit

    Strikes's women in the lyons area (1890-1914) : quantitative analysis of movements and their fluctuations


  • Résumé

    The thesis is the study of women's strikes in the lyons area between 1890 and 1914. This work wants to show the specificity of women strikes and their part in the elaboration of woman's social statutes. In fact, the woman of 1900 is a minor person whose the right to work is contested. Moreover, the work has pushed the women in a ghetto more confined than their family. The statistic analysis shows how the workwomen place stays modest in the working strikes. Their movements are scarce, slight and brief. The struggle method are very pragmatic and translate many prudence. Yet, the influential minority action, especially silk manufacturers, throw back into question submerssived woman's picture. By means of their claims, the women voice is heard in the firms, workwomen asking more respect toward them in the workshops. At last, the efficacy of their strikes cofirms the women's ability to gain admettance to the employers their real problems. The women strikes succes are a decisive stage to more equality between sexes in the fims.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (402 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1988 GIL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.