Origine des formations paradérivées et orthodérivées acides du Limousin central : une source possible pour les leucogranites uranifères

par Anne Bourguignon

Thèse de doctorat en Sciences. Géochimie

Sous la direction de Maurice Chenevoy.

Soutenue en 1988

à Lyon 1 .

Le président du jury était Maurice Chenevoy.


  • Résumé

    L'etude geochimique des roches metamorphiques du limousin a permis de distinguer quatre formations orthoderivees et de les comparer. Le cogenetisme de l'ensemble des facies suit un processus de cristallisation fractionnee. Le caractere peralumineux de l'arc de la dronne en fait une source potentielle de leucogranites uraniferes. Les formations paraderivees sont representees par 3 unites micaschisteuses et 2 formations gneissiques. Les elements en trace permettent de designer un environnement tectonique instable en bordure d'un continent de type arc insulaire continental pour les materiaux sources des formations gneissiques paraderivees


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (208 p.-[8] p. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. non paginée [10] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.