Etude des sécrétions racinaires de Zea mays : caractérisation in situ, isolement et analyse biochimique en conditions contrôlées

par Annie Chaboud

Thèse de doctorat en Sciences. Biologie et physiologie végétales

Sous la direction de Mireille Rougier.

Soutenue en 1988

à Lyon 1 .

Les rapporteurs étaient Mireille Rougier.


  • Résumé

    Notre travail a pour but de mieux connaitre les secretions racinaires de type mucilage qui constituent la premiere zone de contact entre microorganismes rhizospheriques et racines. Le mais a ete choisi comme modele de reference. En premier lieu, une etude cytologique et cytochimique a permis de caracteriser in situ les secretions racinaires qui constituent la plus externe des trois couches de nature essentiellement polysaccharidique recouvrant la surface racinaire du mais et sont en interrelation etroite avec les couches parietales sous-jacentes. En second lieu, la caracterisation biochimique des secretions racinaires a necessite la mise au point d'un procede de recolte original du materiel libere par les racines en conditions controlees permettant successivement la collecte dans l'eau distillee des exsudats racinaires (er) bruts et l'extraction du materiel restant adherent a la surface racinaire (esr) a l'issue de la collecte des er par differents milieux aqueux (eau distillee, tampons salin, acide ou neutre). L'origine du materiel recolte sous forme d'exsudats racinaires (er) ou de differents extraits de la surface racinaire (esr) a pu etre precisee par des controles ultrastructuraux. Dans les deux cas, la mise au point d'un procede de fractionnement rigoureux du materiel brut a permis l'isolement et l'analyse des differentes fractions constitutives. Les resultats obtenus indiquent que la collecte des exsudats racinaires (er) est particulierement bien adaptee a l'isolement des secretions racinaires et a la caracterisation rigoureuse de leurs constituants polysaccharidiques mais aussi, pour la premiere fois, de leurs constituants proteiques. Par contre, les procedes d'extraction du materiel adherent a la surface racinaire (esr) induisent la contamination des secretions par du materiel d'origine parietale (esr/eau ou tampon neutre) et cytoplasmique (esr/tampon acide)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (109 f.-[30] f. de pl.-[2] dépl.)
  • Annexes : Bibliogr. non paginée [13] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.