- creation et circulation des discours codes en milieu ngemba mungum

par Gabriel Kuitche Fonkou

Thèse de doctorat en Études africaines

Sous la direction de Bernard Mouralis.

Soutenue en 1988

à Lille 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Pour une societe donnee, lorsqu'on veut prendre en compte les conditions de leur production-enonciation, l'approche des textes oraux peut se faire par le biais des situations discursives definies comme les circonstances dans lesquelles l'homme est contraint de parler, et d'une certaine maniere. Pour le milieu ngemba (dans l'ouest du cameroun), les quatre groupes de situations discursives observees sont les suivants : loisirs, exaltation, malheur et joutes oratoires. Ils eclatent en chants de makufet, devinettes, chants d'oiseaux, comptines; berceuses, benedictions; conjurations, protestations d'innocence, discours funeraires; negociations et querelles verbales. Ces differents types de discours peuvent avoir des points communs,mais se distinguent entre eux par le degre d'institutionnalite, le degre de fonctionnalite, les contenus, les formes discursives et le degre d'actualite. L'analyse revele des contenus fort divers, des formes discursives nombreuses mais susceptibles d'etre regroupees en quelques familles stylistiques, et qui constituent une grande source d'enrichissement pour les ecrivains africains. Si plusieurs types de discours ngemba figurent deja dans la nomenclature courante des discours oraux, d'autres apparaissent, par rapport a cette nomenclature, comme des genres nouveaux. Du point de vue de la vitalite ou de l'actualite,il est des genres presque moribonds parce qu de pratique devenue timide, des genres dont la memoire constitue la seule planche de salut parce que les possibilites de re-creation sont presque nulles, des genres dont la transmission est ou peut etre facilitee par l'activite de jeu, des genres tres v


  • Résumé

    When we decide to take into account the conditions in which oral texts are enonciated, we can approach them as situationnal discourses, in which men are compelled to speak in a certain way. In ngemba area (cameroon western province), we dealed with the following groups of situations : leisure, exaltation, misfortune and contests in eloquence. Discourses of these situations can have common caracteristics, but they differ from each other by the degree of institutionality, the degree of functionality, the topics, the styles, and the degree of vitality. The analisis reveals various topics, numerous discursive forms that can be grouped into a few stylistic families and constitute enriching sources where african writers can go. Number of ngemba discourses figure in current classification of oral texts; but with regard to this classification, some appear like new types. As far as vitality or actuality is concerned, there are almost disparishing types of discourses because they are no longer intensively practised ; types that can only be conserved by the memory because re-creation is almost impossible ; types that can easily be transmitted by playing activities ; types that are very actual because of an intensive practice. For an efficient conservation, registration must be accompanied by practice through school and through cultural structures where productors of discourses may discuss about their productions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1988-20-1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1988-20-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.