La bombe a neutrons : evaluation et implications strategiques

par Renaud Deloffre

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Olivier Pirotte.

Soutenue en 1988

à Lille 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'arme a radiations renforcees, communement appelee bombe a neutrons, est a l'origine d'un inquietant paradoxe qui affecte au plus haut point la securite de l'europe. Il s'agit, en effet, d'une arme qui permettrait a l'alliance atlantique d'annuler la superiorite massive des forces conventionnelles du pacte de varsovie en europe, mais qui n'est toujours pas deployee par elle bien que sa technologie soit maitrisee depuis plus d'un quart de siecle. Les etats-unis et la republique federale d'allemagne en ont fait echouer le deploiement tandis que la france, qui n'exclut pas son acquisition en quantites limitees, ecarte categoriquement la mise sur pied d'une veritable defense neutronique reposant sur un nombre significatif de ces armes. Le rejet de l'arme a neutrons par ces trois etats est dans la droite ligne des politiques strategiques suivies par eux depuis plus de vingt cinq ans. Il s'inscrit dans la politique de denuclearisation de l'europe qui caracterise la strategie americaine depuis mille neuf cent soixante et temoigne de la volonte des responsables allemands de retarder et de limiter le plus possible l'utilisation des armes nucleaires sur leur territoire. Il illustre, enfin, la preoccupation de la france de refuser toute participation a une bataille en europe et de reserver l'essentiel de ses moyens militaires a une manoeuvre de dissuasion qui tend necessairement vers le neutralisme.

  • Titre traduit

    The neutron bomb : an appraisal of its merits and strategic implications


  • Résumé

    The enhanced radiation weapon, more commonly known as the neutron bomb, is at the root of a disturbing paradox that is of the utmost importance for the security of europe. It is a weapon that would enable nato to cancel out the massive superiority of the conventional forces maintained in europe by the warsaw pact countries, but nato has still not deployed it, although its technology has been mastered for over a quarter of a century. The united states and west germany have prevented its deployment, while france, which does not rule out the possibility of acquiring it in limited quantities, categorically dismisses any idea of setting up a real neutron defence system based on a significant number of such weapons. Rejection of the neutron bomb by these three countries is completely in keeping with the strategic policies they have pursued for over twenty-five years. It is in line with the policy of creating a nuclear-free europe that has characterized american strategy since 1960 and is evidence of the german leaders' determination to delay and restrict as far as possible any use of nuclear weapons on their territory. It illustrates, lastly, how concerned france is to refuse to take any part in a battle on european soil and to hold the bulk of its military ressources in reserve for dissuasive manoeuvres (. . . )

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50 374-1988-12 bis

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1103-1988-1549et 8982
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.