La Construction sociale des conflits de consommation

par Jean-Yves Trépos

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Simon.

Soutenue en 1988

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'objectif de cette recherche est de savoir dans quelles conditions les agents mobilisent les ressources civiques et industrielles disponibles pour cristalliser leurs différents en conflits de consommation. L'expérimentation de ce processus de cristallisation porte sur quatre états de ces dispositifs, hiérarchises ici selon la stabilité politique des relations qu'ils visent à installer : par des scenarios de différends fictifs, on aborde l'imaginaire de la protestation; par l'analyse statistique et stylistique d'un corpus de lettres de locataires, on repère les différentes formes et degrés de la réclamation épistolaire; l'observation directe de la consultation d'instances de conseil spécialisées dans la consommation renseigne sur les usages ambivalents de l'expertise; enfin, par entretiens, le travail militant est approche comme travail de rapprochement et d'extension des catégories politiques disponibles. Les résultats montrent que le passage de logiques d'action a base domestique et marchande, qui tendent à prévaloir aux niveaux initiaux du continuum, vers des logiques civiques et industrielles, n'est pas souvent justifie pour la majorité des agents (et l'est d'autant moins que l'on s'éloigne des couches moyennes). Cette difficulté, pour les porteurs de différends, à puiser dans les dispositifs régulateurs du marché moderne est de même nature que celle que rencontrent, à un niveau plus institutionnel, les associations de défense, pour construire, à partir de logiques d'équité domestique, civique et industrielle, des compromis qui se tiennent.

  • Titre traduit

    TheSocial construction of consumers conflicts


  • Résumé

    This research endeavours to know in what conditions actors use civical and industrial resources in order to convert their disputes into consumer conflicts. Four levels are selected for the experiment about this cristallisation process : first, in order to portray how individuals imagine a disputing situation when they stand at a distance, we confront them with scenarios of disputes; then, we procede to a statistical and stylistic analysis of a corpus of letters, which allows us to distinguish between several degrees and forms in claiming; another way to bring out these degrees can be found in observing interactions between disputants and consumer experts (who are members of consumers associations); finally, we try to find in an important number of interviews the matter for picturing the work of so-called consumer representatives as a labor of narrowing expansion upon received political categories. The results show that the movement from the logics of action of the lower stages (mainly organised according to domestic and market principles), to the civic and industrial ones of the upper stages is rarely performed and rarely justified for most of the actors. This hardly using, for individual disputants, of the regulating mechanisms in a modern market, is the same kind of difficulty that consumers unions encounter when they try to build standing situations on a mix of civic, domestic and industrial principles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université des Sciences et Technologies de Lille. Faculté des sciences économiques et sociales. Centre de documentation.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : V 25931
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.