La femme dans l'agriculture au cameroun

par Paulette Beat-Songué

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de JACQUES LOMBARD.

Soutenue en 1988

à Lille 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude se propose de decrire la condition des femmes en milieu rural au cameroun. Qui sont ces femmes, quelles responsabilites leur echoient et quels problemes rencontrent-elles, dans l'exercice de leurs activites ? l'accent a ete porte sur les differences regionales observees dans le statut des femmes et leur travail, dans les societes traditionnelles et les contemporaines, grace a l'enquete menee dans deux villages, nlong et fontsa-toula. Les conditions naturelles, l'activite principale des populations et l'organisation sociale existantes exercent une influence sur la division sexuelle du travail, la repartition des terres et la nature des associations feminines. Cette trame socio-culturelle traditionnelle exercera encore une influence sur les activites des paysannes aujourd'hui. L'enquete sur le terrain, conduite au sein des villages de nlong (pays eton, province du centre-sud) et fontsa-toula (pays bamileke, province de l'ouest) aura permis de la confirmer. C'est essentiellement dans la production, la commercialisation des vivres et l'usage de l'argent que nous relevons des differences dans les strategies des femmes de l'un et l'autre village. L'appartenance culturelle est certes un facteur explicatif determinant, mais on se rend egalement compte que les problemes des paysannes, s'ils sont accentues parce qu'elles sont des femmes, rejoignent ceux du monde rural en general, et du developpement agricole au cameroun. . .

  • Titre traduit

    Cameroonian women in agriculture


  • Résumé

    The purpose of this study is to describe the conditions of women in rural areas cameroon, who are those women ? what are their responsabilities ? and what problems they face in their work ? our attention is focused on the regional differences in the status of women, their work, in traditional and modern societies. Our work is partially based on the data collected during afield-work researsh that we conducted in two villages, nlong and fontsa-toula. The natural conditions, the basic activities of the population, and the existing social organisation influence the sexual division of labour, land allocation, and the nature of feminine associations. This socio-cultural web will again influence the peasant activities today, our field data in nlong (eton's country, south central province) and fontsa-toula (bamileke's country western province) will confirm this hypothesis. It is essentially in the field of production, marketing of crops, and use of money, that we reveal the difference of strategies adopted by women in these two villages. It is true that the cultural back-ground of peasant women is adeterminant factor in analysis, nevertheless, we realize that if the problems of peasant women are accentuated because they are women, they joined also these of agricultural development in cameroon, and the rural world in general. Sexe is adiscriminating factor in : land allocation, mangement of domestic production and time use. . . . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université des Sciences et Technologies de Lille. Faculté des sciences économiques et sociales. Centre de documentation.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : L 25630

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1241-1988-141421987-44
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.