Ou va l'organisation du travail ? a la lumiere des industries papetiere et cimentiere

par Claude Journet

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pierre Judet.

Soutenue en 1988

à Grenoble 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    A l'heure ou les tendances nouvelles en organisation du travail (cercles de qualite, groupes autonomes de production, flexibilite du travail. . . ) suscitent de nombreux debats, il est plus que jamais temps de s'interroger sur l'organisation du travail d'autant que si celle-ci joue un role non negligeable dans la croissance elle n'est pas inoperante pour comprendre la crise. La remise en cause des principes de l'organisation taylorienne et la naissance de nouvelles formes d'organisation du travail sont generalement presentees comme essentiellement, si ce n'est exclusivement imputables au developpement de l'automatisation. Une relation entre organisation du travail et technique de production est ainsi posee quand bien meme sa nature ne soit guere explicitee : causale, univoque, bi-univoque. . . Prenant en compte la double consideration selon laquelle rares sont les recherches qui se soient donnees comme objet central l'organisation du travail mais plus encore les analyses s'etant principalement concentrees sur l'organisation de la production, l'objet de cette recherche consiste a s'interroger sur l'evolution de l'organisation du travail. Une evolution qui ne peut etre etudiee qu'au travers des relations que l'organisation tisse avec la technique de production. La demarche adoptee se doit d'etre historique. Ce n'est que par le biais de l'histoire qu'il apparait possible de valider ou non l'idee selon laquelle l'organisation du travail a pris, prend ou est en voie de prendre, sous l'influence des transformations subies par la technique de production un nouveau cap ; ce biais etant le veritable garant d'une bonne evaluation du bien-fonde d'une telle correlation. C'est a l'appui des seules industries papetiere et cimentiere que cet eclairage tente d'etre apporte. A la question essentielle de savoir si l'on s'achemine vers un nouveau modele d'organisation du travail, la reponse peut en toute vraissemblance etre formulee negativement. Nous sommes a l'ere de l'automatisation taylorienne : c'est la la derniere version du taylorisme !

  • Titre traduit

    Where is work organization going? a study in the light of the paper and cement industries


  • Résumé

    Now that new trends in work organization (quality circles, autonomous production groups, work flexibility) are the object of much debate, it is about time to take a closer look at work organization, all the more so since it plays an important part in economic growth and is therefore is not completely irrelevant to a better understanding of the crisis. The fact that the principles of tayloristic work organization have been called in to question and the emergence of new forms of work organization are usually presented as being mainly, if not completely determined by the development of automation. However, the relation between work organization and production techniques is in this way taken for granted, without any further investigation into the real nature of this relation : is it causal, univocal or bi-univocal ? considering that work organization has seldom been a central focus of research, and that analyses have even more seldom concentrated on the organization of production, our own research consists in examining trends in work organization through an analysis of the interrelations between work organization and production techniques. Our approach will be necessarily historical. Indeed, it is only by looking at history that one can decide on the validity of the idea that work organization has changed course, or is in the process or about to do so, under the impact of changes in production techniques. A historical approach makes it possible to arrive at an accurate evaluation of whether such a correlation exists or not. Our field of investigation will be the paper and cement industries. To the key question of whether there has been a shift towards a new model of work organization, the answer would seen to be in the negative. We are in fact in the era of tayloristic automation : this is the last version of taylorism !

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1091-1988-934678 8982
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.GRE.SC.EC.1988
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.