Attitudes et croyances des "hommes de la fourrure" dans l'Amérique française : XVIe-XVIIIe s

par Philippe Jacquin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacques Soustelle.

Soutenue en 1988

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Dans la colonisation francaise en amerique du nord, le commerce de la fourrure tient une grande place. Il joue un role moteur dans l'economie mais, plus originale et moins connue, est son importance socio-politique dans la mesure ou il conduit les francais a s'integrer aux pratiques commerciales indiennes. Cette integration est facilitee par la mentalite des jeunes colons, les coureurs de bois, qui sont fascines par le mode de vie indien. Les coureurs de bois s'installent dans les tribus, de cette familiarite naissent des communautes de metis qui essaiment dans la vallee du mississipi et autour des grands lacs. La colonisation lance un defi a la mentalite de la societe d'ordre d'ancien regime. Le coureur de bois est a l'origine du mythe du transfuge, de l'homme civilise qui redevient "sauvage". En ce sens, l'anthropologie historique des societes coloniales offre a l'historien une reflexion sur sa propre societe.

  • Titre traduit

    Behaviours and believes of french woodrunners in french north america during the 16-18 centuries


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 401 f
  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14208
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 3680
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.