Saint Stapin en Languedoc : autour d'un saint mythique, réalité du discours thérapeutique et cohésion sociale

par Bertrand de Viviès

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alphonse Dupront.

Soutenue en 1988

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le pelerinage de saint stapin a dourgne (tarn) a permis de decouvrir derriere un saint mythique dont la litterature et la tradition font un heros, laissant les hagiographes dans l'embarras, une fratrie constituee de saint macaire, saint hippolyte, saint ferreol et saint stapin. A chacun d'eux est consacre un espace reparti dans la montagne noire autour de dourgne dont ils sont les tutelaires, a chacun d'eux appartient une partie des elements que les pelerins des cinq et six aout relient en un rituel riche en reminiscences antiques. Saint stapin sera le seul a qui l'eglise autorisera a la fin du dix huitieme siecle une existence severement controlee et epuree, la figeant a jamais dans un role historiquement ambigu : celui du septieme eveque de carcassonne, au haut moyen-age. Mais le pelerinage populaire demontre plutot la croyance en un saint therapeute lie a la fecondite et aux forces de la nature et dont le rituel : attouchements aux roches, offrandes de raisin, prieres aux sources. . . Demontre une anciennete que l'eglise accepte tout en rejetant les expressions. L'eglise fera ainsi devier le sens du pelerinage en l'attaquant d'abord de front au dix huitieme puis devant un echec elle preconisera un glissement progressif au dix neuvieme qui aboutira a ce qu'elle desirait a l'epoque ou s'installe a dourgne une tres importante communaute benedictine qui fera du saint le protecteur de la ville. Saint stapin a ainsi ete durant les deux siecles le centre d'un conflit opposant la ville au clerge. Il a ete en ces occasions le ciment social. La fete du saint ainsi que celle du romarin determinent une bipolarisation de l'espace et du temps, unique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (246, 153 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14280-<1,2>
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 3696

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA.EH.LET.1988
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4194
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.