Femmes battues, scenes de menages, une esquise d'analyse de la violence conjugale

par Sylvie Kaczmarek

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Alain Touraine.

Soutenue en 1988

à l'EHESS .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans l'espace prive aujourd'hui synonyme de famille nucleaire, on decouvre le maintien de violences physiques contre les femmes malgre l'evolution incontestable de la condition feminine. Les rapports conjugaux s'etablissent au travers de crises ou les femmes subissent des affronts, des sevices, d'une part l'histoire feminins s'indexe a un pouvoir exerce par l'homme seul, de l'autre le difficile acces a l'egalite expliquerait la persistance de comportements masculins archaiques et traditionnels. Ce travail repose a la fois sur une analyse des caracteristiques psychologiques, socio-culturelles des femmes battues ; une approche de l'homme violent, et une interpretation des mauvais fonctionnements du couple a l'etat brut. Cette etude s'appuie sur une sociologie de l'action (a. Touraine). La violence conjugale s'apprehende en terme de desarticulation entre acteurs et systeme. Nous avons travaille sur un terrain specialise : les centres d'hebergement et les associations de conseillers conjugaux et pratique des entretiens semi-directifs avec le personnel et les usagers. Nous aboutissons a deux grandes conclusions : les incidences du changement feminin perturbent le couple, les crises violentes montrent les contraintes qui pesent sur la famille face aux exigences individuelles des conjoints.


  • Résumé

    In today's nuclear family, one finds that physical violence against women still persists, despite the undeniable evolution of women's condition. Couple relationships are established through crises under which women are submitted to violence. On one hand, women's history relates to a power solely exerted by men ; on the other, the difficult acess to equal terms would explain this persistance of masculin primitive and traditional behavior. This work is based on an analysis of the psychological and socio-cultural aspects of spanked women as well as on a view of the violent man and on an interpretation of the couple relationship at its primary state. This study has its foundations on the sociology of action (a. Touraine). Conjugal violence is viewed in terms of misunderstanding between actors and system. We haved worked on a specialized field : shelters for battered women and marital conseling associations. We also have done semi-directive interviews with personnel and users. We arrived at two main conclusions : the points of feminin changes trouble the couple, the violent crises show the obstacles faced by the family before the individual requirements of couple.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 3649
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.