Déclin de la gérontocratie en haute vallée du Niger : facteurs et conséquences

par Amadou Diabate

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Léon Tabah.

Soutenue en 1988

à Paris, EHESS .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail que nous venons de deposer est le resultat d'une profonde reflexion consecutive a un constat empirique. En effet, il semble qu'une mutation des vieilles traditions et institutions est en train de s'operer dans la haute vallee du niger, en pays malinke. Dans cet ordre d'idee, il nous a paru pertinent, en tant que demographe de comprendre les mecanismes et les institutions determinant le niveau de la natalite. Pour ce faire, nous avons considere le pouvoir des anciens sur la societe comme la cle de voute de tout le systeme malinke. Un affaiblissement de ce pouvoir ne precipiterait-il pas la fin des tabous et des regles de vie des groupements malinke? une impossibilite pour cette societe de produire et de se reproduire selon le schema ancestral et avant la domination de l'economie de marche? nous avons abitrairement retenu l'islam, les migrations, la polygamie et les structures etatiques comme les facteurs ayant un effet destabilisant pour le pouvoir des anciens. L'analyse nous a permis de constater que ces facteurs bien que faisant tressaillir le pouvoir gerontocratique, ont tendance a maintenir et a renforcer le niveau de la natalite malinke. Au terme de nos analyses du passe et du present des communautes villageoises, il s' est avere que les structures traditionnelles connaissent un etat de decomposition avancee, n'affectant pas les fondemants dogmatiques de la procreation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 3769
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.