Construction et anatomie d'une noblesse urbaine : Florence à l'époque moderne (XVIe-XVIIIe siècle)

par Jean Boutier

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Maurice Aymard.

Soutenue en 1988

à l'EHESS .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La noblesse florentine, marginalisee depuis la fin du xiiie siecle, reapparait, avec des structures nouvelles, dans les annees 1560-1570. Le travail etudie les processus qui conduisent a la definition d'une ligne de partage social; il envisage les formes, nationales et internationales, de legitimation de ce nouveau groupe; il etudie les rapports entre formations sociales et mise en place de l'etat moderne. Le travail aborde ensuite la morphologie du groupe social, entre xvi et xviiie siecle. Apres avoir evalue le poids demographique de cette noblesse, il envisage l'insertion des nobles a l'interieur de l'espace urbain, les formes de hierarchisation des revenus et des capitaux, la capitalisation du temps comme element de differenciation sociale. Il aboutit a proposer un profil morphologique de noblesse urbaine a l'epoque moderne, a l'interieur d'un petit etat regional


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS HE 1988

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 259
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-85
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/82
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.