Rôle des contraintes extérieures en sulfuration : cas du nickel pur et d'alliages base nickel tréfilés

par Emmanuelle Robin

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de Serge Toesca.

Soutenue en 1988

à Dijon .


  • Résumé

    Ce mémoire traite des contraintes extérieures en régime de sulfuration dans le cas du nickel pur et de trois alliages base nickel : Ni25Fe15Cr, Ni20Cr, Ni30Cr. Tous les échantillons ont été soumis à des contraintes mode I. En atmoshère de sulfure d'hydrogène, le nickel pur présente un domaine de corrosion sous contrainte entre 350 et 400°C ; des phases sulfurées particulières apparaissent dans les zones de fissuration. Dans le cas de l'alliage Ni25Fe15Cr, une attaque a lieu aux joints de grains et un phénomène de corrosion sous contrainte apparaît à partir de 500°C. Pour l'alliage Ni20Cr, la dégradation par fissuration du matériau est maximale entre 350 et 500°C pour des vitesses de déformation comprises entre 0,01 et 0,05 h-1 et pour la pression standard de 400 mbar de sulfure d'hydrogène. Enfin, pour l'alliage Ni30Cr, il existe un domaine de corrosion sous contrainte entre 450 et 600°C ; l'apparition de fissures est liée à un phénomène de corrosion intergranulaire, qui devient particulièrement rapide à partir de 650°C

  • Titre traduit

    IInfluence of externally applied stresses on the behaviour of nickel base alloys (ni25fe15cr; ni20cr; ni30cr) and pure nickel in a sulfidizing environment


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 148 p.
  • Annexes : Bibliographie p. 140-148, 171 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1988/39
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.