Mise au point d'un nouveau modèle de cellules épithéliales humaines normales et son utilisation comme cible de composés génotoxiques

par Bernard Pelletier

Thèse de doctorat en Culture de cellules

Sous la direction de Jean-Pierre Zahnd.

Soutenue en 1988

à Dijon .


  • Résumé

    L'utilisation d'un milieu de culture conditionné par une culture confluente de fibroblastes. De la présence sur le support de culture d'une matrice extracellulaire d'origine fibroblastique permettant d'augmenter significativement le rendement des cultures primaires des cellules épithéliales. La présence de facteur d'adhésion et de croissance est également responsable de la stimulation de l'adhésion et induit la synthèse d'ADN. Ces cellules épithéliales sont capables de réparer les alkylations de l'ADN. Elles activent métaboliquement le benzo(a)pyrène et réparent l'adduit qui en résulte. Aucune génotoxicité n'est détectée pour le clofibrate

  • Titre traduit

    ˜a œnew model of human epithelial cells cultures and its use as target for genotoxic compounds


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (173 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 152. 195 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1988/36
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.