Corrosion à chaud d'aciers réfractaires : Application aux chaudières à charbon pulvérisé

par Daniel Colot

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Gérard Béranger.

Soutenue en 1988

à Compiègne .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Etude du comportement d’aciers réfractaires dans un domaine de température compris entre 450°C et 850°C a montré que les aciers ferritiques contenant 8 à 9 % DE Cr sont sensibles à la corrosion par les sels fondus qui se forment dans les dépôts cendreux à la surface des tubes d’échangeurs thermiques. Aux températures inférieur à 600°C, domaine de stabilité des trisulfates liquides (Na,K)3 Fe (SO4)3, la corrosion est gouvernée par la sulfuration du Cr de la couche interne des produits de corrosion. Entre 600 et 700°C, la disparition de la phase liquide, liée à la décomposition thermique des trisulfates entraine une diminution de la corrosion en fonction de la température. Aux températures supérieures à 700°C, la corrosion de ces aciers devient catastrophique. Les silicates et les sulfates de métaux alcalins fondus entrainent un mécanisme de corrosion dans les sels fondus, caractérisé par la destruction des couches d’oxydes protectrices. En ce qui concerne les aciers plus riches en Cr (25 cr – 20 Ni) et (25 Cr – 4 Al) leur corrosion apparaît seulement aux températures supérieures à 700°C. Il semble que la présence de composés à base de silice soit responsable de cette corrosion par scorification de la couche superficielle d’oxydes.

  • Titre traduit

    Hot corrosion of heat resisting steels : application to pullverized coal-fired steam generators


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 230 P.
  • Annexes : 54 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1988 COL 111
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.