Evolution de l'insuline intratesticulaire et de ses récepteurs au cours du développement chez le rat

par Sébastien Loubassou

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Daniel Boucher.

Soutenue en 1988

à Clermont-Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les implications de l'insuline dans les fonctions testiculaires de rat ont ete recherchees a trois stades du developpement (21, 38-40 et 70 jours). Pour cela, nous avons mesure les sites de fixation de l'insuline sur des membranes intactes et solubilisees au triton x 100 de testicule entier et sur des suspensions cellulaires tres enrichies en cellules de leydig par passage sur gradients discontinus de percoll. Nous avons aussi mesure l'immunoreactivite insulinique (iri) dans le fluide interstitiel (fit) et compare les valeurs avec celles de l'insulinemie. La fixation de l'insuline a ete determinee au terme d'incubations realisees dans les conditions suivantes: 40 g de proteines (membranes solubilisees) ou 210#5 cellules de leydig sont incubees en presence respectivement de 0,02 et 0,05 nm de traceur (#1#2#5i) tyr a#1#4 iodoinsuline humaine). La specificite de la liaison au recepteur a ete analysee en appreciant la capacite de quatre peptides (insuline porcine, insuline de cobaye, proinsuline porcine et igf-i) a entrer en competition avec le traceur. Aux trois stades, la specificite est apparemment identique. Par rapport a l'insuline porcine, la proinsuline a une activite d'environ 5%, l'insuline de cobaye et l'igf-i ont une activite inferieure a 2%. A partir de la representation de scatchard (curvilineaire), deux classes de recepteurs ont ete identifies: sites de haute affinite et basse capacite, sites de basse affinite et haute capacite. Le niveau de fixation de l'insuline (exprime en fentomoles/mg de proteine) est plus faible dans le testicule que dans le foie. La fixation de l'insuline (exprimee en fentomoles/testicule) augmente fortement entre le 21eme et le 70eme jour (13 a 185). Cet accroissement resulte, pour une part d'une augmentation du nombre de sites par cellules de leydig (2600 a 6800). Les concentrations de l'insuline dans le fit diminuent pendant la meme periode (2,4 a 0,90 n


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 198 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne (Aubière). Bibliothèque Sciences, Technologies et Staps.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.