Mise en evidence, androgeno-dependance et ontogenese d'une proteine majeure de 34 kd specifique du canal deferent de souris

par Catherine Taragnat

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de CLAUDE JEAN.

Soutenue en 1988

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Mise en evidence d'une proteine majeure de 34,5 kd par methode electrophoretiques dans le canal deferent chez la souris. Proteine basique appelee mvdp (mouse vas deferens protein), glycosylee (presence de fucose) represente 17 % des proteines solubles de l'homogenese et 42 % du fluide deferentiel. Cette proteine possede une specificite tissulaire revelee par les anticorps poly- et monoclonaux diriges contre elle. Hors de l'ontogenese, cette proteine n'apparait qu'au 20**(eme) jour de vie postnatale et augmente ensuite de concert avec les androgenes circulants et deferentiels. Des experience de traduction in vitro des arn messagers poly a**(+) des canaux deferents d'animaux normaux ou castres revelent que la proteine mvdp est codee par un rna messager majeur androgeno dependant


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 104 P.
  • Annexes : 230 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 7-1988-20
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.