Chimioautotrophie bacterienne dans la branchie de quatre especes de lucinacea (bivalvia)

par ANGELE HERRY-KERBOUCH

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marcel Le Pennec.

Soutenue en 1988

à Brest .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La decouverte d'associations heterospecifiques, bacteries-branchies, chez les bivalves des sites hydrothermaux profonds a entraine le developpement de recherches similaires sur les bivalves de milieux reducteurs cotiers. Un interet particulier a ete porte a l'etude de la chimio-autotrophie bacterienne dans la branchie de quelques especes de lucinacea. L'epithelium branchial ainsi que les bacteries intracellulaires ont ete caracterises par une etude ultrastructurale des filaments branchiaux. La chimio-autotrophie bacterienne a ete etudiee par la mise en evidence d'une enzyme caracteristique du cycle de calvin-benson, la ribulose 1-5 biphosphate carboxylase, et d'enzymes intervenant dans l'oxydation des composes soufres. Le role trophique de la branchie a ete aborde par des etudes histo-autoradiographiques. Les differents resultats ainsi obtenus permettent d'affirmer qu'en plus de son role dans la respiration, l'epithelium branchial est adapte a une vie associative avec des bacteries chimio-autotrophes intracellulaires et qu'il intervient directement dans la nutrition des lucines


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 100 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.