La glande uropygienne de la caille : modele pour l'etude du metabolisme et de la toxicite loco-regionale de steroides hormonaux

par JOSIANNE FLOCH-QUIMTIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de R. MORFIM.

Soutenue en 1988

à Brest .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Etude du metabolisme de la testosterone en presence d'homogenats ou sous fractions cellulaires de glandes uropygiennes de caille. La glande uropygienne conduit principalement a la formation de composes 5-beta-reduits et de derives 17-alpha hydroxyles a la difference de ce qui est observe au niveau de la glande sebacee humaine. La formation de ces composes 5-beta reduits et derives 17-alpha hydroxyles depend de l'age de l'animal et du degre de stimulation de la glande. La glande uropygienne est un organe cible de certains anti-androgenes (progesterone-acetate de cyproterone) contrairement a la glande cloacale


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : NON PAGINE
  • Annexes : 140 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.