Les polysaccharides sécrétés dans les vins par Saccharomyces cerevisiae et Pediococcus sp.

par Rose-Marie Llaubères

Thèse de doctorat en ŒOenologie - Ampélologie

Sous la direction de Denis Dubourdieu.

Soutenue en 1988

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Les polysaccharides sécrétés dans les milieux fermentés par Saccharomyces cerevisiae et Pediococcus sp. Ont été peu étudiés. L'objet de ces travaux est une meilleure connaissance de la nature chimique et des propriétés de ces macromolécules glucidiques qui interviennent dans la structure colloïdale des vins. La mise au point d'une méthode analytique rapide et reproductible de dosage chromatographique des polysaccharides a permis d'établir des cinétiques de production en milieu modèle et dans les vins au cours de la fermentation alcoolique et de la conservation sur biomasse levurienne. La quantité de polysaccharides sécrétés (plusieurs centaines de milligrammes par litre) dépend de la souche de levure, de la température de fermentation, des conditions d'agitation du milieu et de la durée de conservation sur lies. La précipitation par un sel d'ammonium quaternaire ou la chromatographie d'affinité permettent de séparer une mannoprotéine majoritaire d'un complexe glucomannoprotéine. La mannoprotéine exocellulaire possède une structure moléculaire analogue à celle de la mannoprotéine constitutive de la paroi. La libération des polysaccharides levuriens peut être expliquée par les activités β -(1→3) - glucanase pariétales de la levure. L'application pratique de ces résultats concerne l'élevage des vins blancs secs de garde en barrique sur lies totales. Les polysaccharides sécrétés par certaines souches de bactéries lactiques appartenant au genre Pediococcus, responsables d'une augmentation de viscosité, sont des β-D-glucanes. Les quantités libérées dépendent de la nature et de la concentration de la source carbonée choisie comme substrat énergétique. Ces polysaccharides ont un poids moléculaire moyen de 800 000. Leur structure moléculaire a été étudiée par perméthylation, spectrométrie de masse, résonance magnétique nucléaire du carbone 13, dégradation de Smith et hydrolyse enzymatique spécifique par une exo β - (1→3) - glucanase. L'hypothèse de structure proposée est celle d'un β - (1→3 : 1→2) - glucane.

  • Titre traduit

    Exocellular polysaccharides from Saccharomyces cerevisiae and Pediococcus sp. In wine


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([9], 172 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 164-172

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT 88BX2.B-45
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTR 88BX2.B-45
  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH LLA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.