Empirisme et a priori : formes linguistiques et catégories

par François Urvoy

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Gilles-Gaston Granger.

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    @dans la philosophie classique comme contemporaine le langage naturel n'a pas de consistance propre et a pour seule fonction propre et acceptable d'indiquer quelque experience faite ou a faire. Il s'agit ici de montrer: 1) que le langage naturel n'est ainsi concu que selon une ontologie arbitraire; 2) qu'il joue un role crucial dans la constitution a priori de l'experience; 3) qu'il presente un mode d'existence original irreductible impliquant des processus d'examen specifiques. La demarche consiste dans l'elucidation des postulats caches commandant les conceptions de la realite et du langage, dans leur examen critique et dans la reconstruction des concepts decoulant de cet examen. On commence par considerer a part le langage naturel, en premier lieu comme systeme de communication dont l'examen critique mene a une diversification du concept de communication. La confrontation du langage et de la communication selon le schema standard entraine une double modification: 1) le langage n'obeit pas au schema standard; 2) la communication n'est pas sa fonction constitutive. L'examen detaille de sa structure entraine egalement remaniement et extension de l'ensemble des notions pertinentes: signifiant et signifie, semantique, syntaxe, moneme, mot, phrase, discours, etc. . . Ensemble suspendu a la notion directrice d'expression. L'examen critique de la constitution de l'experience se developpe ensuite a partir de la critique de l'empirisme logique en tant que representant privilegie de l'ontologie arbitraire et masquee, et selon les references controlables que sont le langage naturel et l'experience physique. Montrant au passage l'inconsistance rationnelle de l'empirisme logique cet examen entraine une modification radicale de la notion d'experience, de son domaine, de ses limites, des concepts ontologiques qui lui sont lies: sujet, objet, realite, connaissance, science, etc. . . Ainsi que de ce qui caracterise l'homme en tant qu' homme. Le concept-cle est celui de mode d'existence. Le probleme crucial restant en suspens met en jeu la liberte.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.