Expression des genes vegetaux pendant la differenciation des nodosites de luzerne (medicago sativa)

par Valérie Lullien

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN-PIERRE ZALTA.

Soutenue en 1987

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Analyse des polypeptides obtenus par traduction in vitro d'arn messagers extraits de racines non nodulees, de nodosites fixatrices d'azote ou de nodosites non fixatrices. Etude de l'expression des genes codant pour les leghemoglobines et analyse de l'organisation de ces genes chez medicago sativa, des hybrides somatiques, et chez des legumineuses apparentees. Utilisation de sondes d'adn isolees d'autres especes de plantes pour suivre l'expression des genes codant pour des proteines connues pour jouer un role dans la symbiose (glutamine synthetase) ou les interactions plantes-microorganismes (phenylalanine ammonia-lyase, chalcone synthase, extensine)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 P.
  • Annexes : 117 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1987TOU30238
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.