La production de la centralité urbaine

par Jean Samuel Bordreuil

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Raymond Ledrut.

Soutenue en 1985

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    La centralité urbaine est-elle une constante de l’histoire des villes ? Et sinon, quelle est la signification sociologique de son émergence ? Cette double questio, ouvre le travail et en commande le développement. En premier lieu, on s’interroge sur les raisons épistémologiques qui font que cette problématisation de la centralité semble si difficile à mener. Ensuite, on réexamine, sur la base d’un matériel bibliographique, quelques uns des remps forts de l’histoire de la ville occidentale quant à l’émergence du centre urbain : agora grecque, villes du bas Moyen-âge. Cette exploration esquisse la problématique de la recherche : plutôt que d’expliquer l’évolution morphologique par le changement social (ou l’inverse), Il s’agit de suivre la manière dont ces deux processus se co-déterminent, et notamment de saisir en quoi le remaniement des territoires de la socialité affecte les contenus culturels du changement social. Cette problématique est ensuite appliquée à l’évolution du centre de Paris entre 1830-1850, dont l’étude constitue le noyau empirique de la thèse. En vingt ans, et dè avant l’urbanisme haussmannien, le centre se déplace du Palais royal aux Grands boulevards et se restructure sur de toutes nouvelles bases. Cet "évènement" urbain permet de mieux recroiser les thèmes essentiels de la recherche : émergence de la centralité moderne, modification des territoires des différents rapports sociaux et évolution du socle culturel qui gère les interactions en milieu urbain et la manière dont les identités s’y mettent en jeu. Au total, cette approche ménage une place importante à la dimension spatiale dans l’intelligence des dynamismes sociétaux "lieu" où les diverses logiques sociales ont à se composer, cette dimension, par les effets latéraux qu’elle suscite est un terme essentiel du changement social. Sur cette lancée conceptuelle, la conclusion tente de situer le travail effectué dans le cadre, à construire, d’une écologie génétique des formes culturelles.

  • Titre traduit

    The production of the urban centrality


  • Résumé

    Is centrality a constant form in the history of towns ? And, if not, what is the sociological signification of its emergence ? These two questions lead into the work and determine its development. First, we examine the epistemological reasons which make this problematical question of centrality so hard to grasp. Then, we study some of the major periods relating to the appearing of the urban centres : greek agora, late medieval times. This exploration outlines the main problems of our research : rather than explaining the morphological evolution by the social change (or the reverse) it is more a matter of following how these two processes are go determinating each other, and especially to understand how the redistribution of the social territories is affecting the cultural contents of the social change. This problematic is then applied to the evolution of the centre of Paris between 1830 and 1850 the study of which constitutes the empirical core of our work. Over a twenty year period, And just before the Hausmannian urbanism, the centre is "travelling" From the "Palais royal" to the "Grands boulevards" And finds its new structure on a brand new basis. This urban "happening" enables us to better recross the essential themes of the research : emergence of modern centrality, modification, of the social space and evolution of the cultural stand which structures the interactions within the urban milieu and the way the identities are displayed in it. On the whole, this approach contrives an important role to the spatial dimension in the understanding of the social dynamics : "place" Where the various logics have to compose themselves, by the side effects it triggers, this dimension is an essential term of the social change. On this conceptual mementum, the conclusion attempts to position the work within the frame (to be built) of a genetic ecology of cultural forms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (891 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205303/1985/7
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre interdisciplinaire d'études urbaines. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5447-1987-39
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 88-562
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.