Les beni frah de l'aures : une ruralite en devenir

par Khedidja Adel

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de PIERRE-Y. PECHOUX.

Soutenue en 1987

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    L'auteur a longuement partage l'existence et les activites du groupe villageois ou elle a enquete et conduit quelques experiences. Il s'agit d'une population de langue chaoui de l'est algerien qui est envisagee suivant trois angles. Apres un rappel de l'arriere plan historique, la tradition est etudiee a travers les dispositifs du terroir agro-pastoral, du village et de la maison: reconnaissance d'espaces fonctionnels a diverses echelles divers seuils et degres d'integration sociale et soulignent le partage majeur entre roles feminins et masculins. Le dispositif traditionnel encore nettement inscrit dans l'espace et l'usage des lieux a ete remis en question par divers facteurs de modernisation: colonisation, emigration, communications generalisees, qui ont rompu l'isolement montagnard et linguistique. La sacralite des lieux est discutee en fait par l'islam integrateur, la construction de l'etat algerien nivelle les particularismes locaux, les groupes traditionnels dont l'unite etait necessaire pour faire face aux urgences d'une economie a bas niveau technologique se dissocient en menages rendus autonomes par la remise de revenus exterieurs. Femmes et vieux sont marginalises parce que mal integres a l'economie du jour. Alors que la maison illustrait le role autrefois preeminent des femmes et demontrait la cohesion du groupe agnatique, la maison n'est plus que le signe du succes economique d'un menage.


  • Résumé

    The author lived extensively together with the mountain village group which she observed; shetook part in its activities and was able to organize some experiments amongst these chaoui speaking algerian peasants. Her study is organized a long three main lines. After setting up the local historical frame, tradition is considered through the features of the agropastoral landsgapes and those of the village's and house's plans. This leads to the reconnaissance of places and their functions at different scales and to the definition of various sites for sociability. Their analyses enables the author to underline various thres holds and degrees of social integration and en light the main divide between male and female social roles. The traditionnal spatial organization is still evident but itis presently disputed because of many modernization factors: the french colonisation, emigration, general improvement of regional communications that broke down the geographical and dialectal confinement. The sacred character of some local places is questionned by the integration into islam. The edification of an algerian state erases local particularisms. Where unity was the first link for traditionnal groups to mainta in them selves and meet the difficulties of a low technological economy, each house hold presently goes its own way because external incomes make it possible women and ageing people are marginalized because they have no access to nowadays economy. Where any house en lightened the former preeminent position of women and stressed the cohesion of the agnatic group, each new modern type of house is only the hall mark of the economic affluence of a single house hold.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 337 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.