Les debuts de la sculpture romane a poitiers et dans sa region

par Marie-Thérèse Camus

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Marcel Durliat.

Soutenue en 1987

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    La sculpture du xie siecle a poitiers et dans sa region denote une richesse exceptionnelle. La these s'organise autour de trois parties principales. 1) les debuts de la sculpture du xie siecle sont observables dans plusieurs edifices encore en place, edifices que l'histoire et l'analyse architecturale situent au xie siecle (1030 40-1080 90 environ). Ils marquent un episode d'une longue tradition de l'art de la sculpture a poitiers meme. 2) la variete et la richesse sont les principales caracteristiques de la sculpture du xie siecle en poitou, mais la production est regie par un puissant souci d'ordre. Il en decoule la preeminence d'un art de serie. On peut donc proposer une typologie: series corinthiennes et annexes, series a feuilles grasses, serie de montierneuf et de la fin de la periode (a poitiers et hors poitiers) les premieres sont coherentes; les dernieres se diversifient. Dans des series, ou partout domine le vegetal, nait la sculpture figurative romane. 3) la sculpture du xie siecle s'est particulierement developpee au sein d'ateliers organises, travaillant dans les chantiers des grandes communautes religieuses. Poitiers tient la premiere place avec les eglises de saint-hilairele-grand, saint-nicolas, notre-dame-la-grande, sainte-radegonde, saint-jeande-montierneuf. En dehors, dominent saint-savin, charroux, saint-maixent. Ainsi se definit, dans le temps, un espace artistique. Vers la fin de la periode etudiee, poitiers semble perdre l'initiative de la creation, tandis que, vers l'ouest, se developpent de nouveaux chantiers. Derriere les ateliers proposes, se profile un veritable milieu culturel ou le role de la famille comtale, hommes et femmes, est preponderant. L'art du poitou tient une place majeure au sein des courants internationaux du moment et donne une idee des multiples facettes de la creation romane a ses debuts, tout particulierement dans un vaste centre-ouest de la france.

  • Titre traduit

    The origins of romanesque sculpture in and around poitiers


  • Résumé

    Xi cent? sculpture in and around poitiers is exceptionnaly rich. There are three parts in the thesis. 1) the origin of romanesque sculpture can still be observed in standing buildings wich can be dated to the xie cent. By through historical and architectural analysis. It representes a period in long tradition of sculpture in poitiers, and poitou. 2) variety and quality are the main caracteristics of the xi cent. Sculpture in poitou, but the production is dictated by a strong feeling of order. The result is a seried sculpture from which a typology can be proposed: -corinthan series and subdivisions (little capitals of ambulatories at saint-savin and sainte radegonde at poitiers) series of the nave and the transept at saint-hilaire. Pith-leaved series. Series at montierneuf and after. (poitiers, champdeniers, loudun). The first are quite coherent; the last are more diversified. Out of the series dominated by the vegetable, figurative romanesque sculpture arised. Painting and sculpture often are closely associated. 3) xi cent. Sculpture particulary developed in organised workshops centred in the most important monastic centers. Poitiers holds the first rank (saint-hilaire, saint-nicolas, notre-dame-la-grande, montierneuf). Outside; charroux, saintsavin, saint-maixent. Thus a geographical defined artistic period can be established. Toward the end the period, poitiers seems to loose its initiative, while new workshops develop in the west. Behind the defined workshops, a real cultural identity stands out, whene the role of the family of the counts of poitou (men and women includind the countess agnes, the most important outstanding personality), dominate. The art of poitou has a vital place in the international artistic movements

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol. (1079 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFL 200303/1987/28
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.TOURS.LETT.87
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 88-320
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1153
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.