Une ethique politique. Essai sur la pensee hermeneutique de jurgen moltmann

par Hanz Gutierrez

Thèse de doctorat en Sciences des religions

Sous la direction de Gérard Siegwalt.

Soutenue en 1987

à l'Université Marc Bloch (Strasbourg) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'ethique de l'esperance, pendant de la theologie de l'esperance, est une ethique politique. Elle n'est pas un appendice de la theologie concue comme eschatologie (theologie de l'esperance) mais plutot le lieu ou celle-ci prouve sa verite. Cette ethique revele l'avenir reconciliateur de dieu historiquement a trois niveaux. En cela elle est une ethique politique. Premierement, la realite eschatologique dynamise l'action chretienne en l'orientant vers le futur du ressuscite. Celle-ci devient ainsi une action politico-dynamique par opposition a une action statique soucieuse de ne reproduire qu'un ordre naturel eternel. Deuxiemement, la realite eschatologique elargit la portee de l'action chretienne en l'ouvrant au vaste horizon de ce meme futur apparu en christ. Celle-ci devient alors une action politico-totale desireuse d'apporter le salut de dieu au reel dans son ensemble par opposition a une action qui restreint l'effet salutaire de la reconciliation acquise en christ a la simple subjectivite. Troisiemement, la realite eschatologique concretise l'intention de l'action chretienne en faisant advenir la reconciliation dont elle est porteuse au sein de la realite pratique des hommes. L'action chretienne devient ainsi une action politico-creatrice soucieuse de soulager la misere du monde pratiquement par opposition a une action de type spiritualiste qui se tient a distance de la realite concrete des humains. L'ethique politique de l'esperance constitue donc l'horizon ou la foi devient significative. Elle n'est pas un secteur de la theologie mais l'orientation pratique de toute la theologie.


  • Résumé

    The ethics of hope, a side of the theology of hope, is a political ethics. It is not an appendix of theology as eschatology (theology of hope) but rather the place where it proues its veracity. This ethics reveals historically god's reconciliation in three levels. In this manner it is a political ethics. First, the eschatological reality moves the christian action and guides it forward to the future of the resurrected one. Thus, this action becomes a "politico-dynamique" action in opposition to a stationary action which is interested in reproducing just a natural and eternal order. Second, the eschatological reality widens the significance of the christian action in opening to it a vast horizon of this same future appeared in christ. Thus, she becomes a "politico-totale" action willing to bring god's redemption to reality in its totality in opposition to an action which keeps the salvific results of the divine reconciliation just to subjectivity. Finally, the eschatological reality makes the christian action's intention concrete, in bringing the reconciliation, which she carries with, to the heart of the pratical reality of men. Thus, the christian action becomes a "politico-creative" action interested in healing the world's misery pratically, in opposition to a spiritualistic action which keeps distance to the concrete reality of men. The political ethics of hope is the horizon where the faith becomes significant. It is not just a part of theology but the pratical orientation of the theology alltogether.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : D3C155
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.