Propriétés diélectriques du glycérol et de l'eau sous refroidie jusqu'à la transition visqueuse

par Gérard Noyel

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jean Huck.

Soutenue en 1987

à Saint-Etienne .


  • Résumé

    Réalisation d'un spectromètre infrahertzien (F< ou = 0. 1 Hz) pour l'étude entre 1MHz et 10 MHz, de la transition vitreuse de liquides à liaison hydrogène (glycérol, eau et leurs mélanges) surfondus. Analyse des variations thermiques du temps de relaxation diélectrique : désaccord avec la conception classique d'une transition thermodynamique d'ordre 2 (modèle du volume libre de Cohen-Turnbull, relaxations coopératives de Gibbs-Di Marzio-Adam) donnant un fondement théorique à la relation de Vogel, mais bonne représentation par la relation de Cohen-Grest s'appuyant sur le nouveau modèle de volume libre qui exclut une telle transition et toute divergence à température finie, mais interprète la vitrification par un modèle de percolation. Analyse de la constante diélectrique de l'eau surfondue : bon accord avec le modèle de Rice expliquant les propriétés de l'eau et de la glace amorphe par l'existence d'une structure localement tetraédrique avec distorsion des angles des liaisons hydrogène, qui varient linéairement avec la tempétrature


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 148 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 143-148

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.