Le seuil clinique de l'humain

par Marie-Claude Le Bot

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean Gagnepain.

Soutenue en 1987

à Rennes 2 .


  • Résumé

    S'inscrivant, sous la direction de Monsieur le professeur J. Gagnepain, dans la perspective de la théorie de la médiation qui conditionne l'explication de l'humain à la double exigence d'une démarche à la fois épistémologique et scientifique, ce travail s'est essentiellement attaché à définir les termes d'une méthodologie propre à spécifier le fait de culture. C'est par nécessité d'intégrer une procédure de vérification des hypothèses qu'il est fait appel au pathologique qui, révélant les principes de la formalisation incorporée constitue le "laboratoire de culture" idéal. Les erreurs aphasiques nous ont donc servi à déterminer le signe comme la formalisation d'une double négativité structurale et les pathologies de la perception nous ont contrainte à rompre avec sa définition dichotomique traditionnelle. Nous permettant, en effet, de vérifier que le sensible est au principe même de l'analyse instantielle et ce qui en déclenche son réaménagement conjoncturel, les désordres agnosiques nous ont imposé une définition dialectique du signe qui inclut : perception, analyse et investissement. De ce fait, nous postulons que le langage est inscrit dans une nature qui devient le minimum requis de la verbalisation. Considérant alors la notion de seuil de l'humain, nous analysons en quoi la problématique des rapports du naturel et du culturel ne se satisfait pas plus de l'idée d'une complexification que de celle d'une rupture, mais qu'il convient de définir un hiatus

  • Titre traduit

    The first clinical step towards the human


  • Résumé

    This work, written under the direction of Professor J. Gagnepain, comes within the theory of mediation, which has the explaining of the human depend on the twofold demand of a research process which is both scientific and epistemological. This work essentially aims at defining the landmarks of a methodology suitable for specifying the culture event. The need for some verifying process of the different hypothesis explains the use of the pathological which constitutes an ideal "culture laboratory" as it reveals the principles of inward formalization. Aphasic errors helped me to point to the sign as the formalization of a twofold structural negativity, and the pathologies of perception led me to abandon its traditional definition based on dichotomy. Because they enabled me to ascertain that sensory perception lies at the core of the analytical approach, and triggers its fitting into situation, agnosical malfunctioning led me to adopt a dialectical definition of the sign which includes perception, analysis and input. Therefore I postulate that language is imbedded in a nature which becomes the required minimum for verbalization. Working on the idea of a first step towards the human, I analyse why and how the problematic resting within the relationships between the natural and the cultural can be encompassed neither by the idea of a complexification nor by that a total break, but that a hiatus has to be defined

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (408 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5437-1987-21
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-814
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.