Le concept d'explication en aphasiologie

par Hubert Guyard

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean Gagnepain et de Olivier Sabouraud.

Soutenue en 1987

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Le concept d'explication en aphasiologie. Cette thèse concerne le concept d'explication en aphasiologie. Elle représente a la fois une tentative d'explication des performances des aphasiques et un parti pris sur la définition du trouble considère; l'aphasie est un trouble de la rationalité grammaticale d'ou chaque locuteur tire ses aptitudes a expliquer l'univers qu'il peut ainsi 'causer'. Cette thèse défend un point de vue; elle présente un certain nombre d'arguments cliniques qui permettent d'eprouver les hypothèses formulées par J. Gagnepain (Du vouloir dire, Pergamon press, 1982) sur la rationalité propre a l'humain et dont la neurologie, avec le concours et par la voix d'O. Sabouraud a reconnu tout l'intérêt. Cette thèse propose, non pas d'établir des pourcentages de réussites ou d'%erreurs% a des tests préalablement étalonnés mais de modifier l'observation pour qu'apparaissent les "raisons" particulières des aphasiques. Les tests que nous présentons constituent des grammaires élémentaires induites (gei), c'est-à-dire de petits systèmes logiques dont l'une des règles du jeu devient, pour le malade, le seul principe d'élaboration de ses énoncés. Ce "face-à-face" entre deux grammairiens dont l'un non-aphasique, exploite la totalité des hypothèses que lui permet sa grammaticalité et l'autre, aphasique, n'exploite plus que les seules hypothèses permises par ce qui reste en lui de grammaticalité, constitue l'originalité d'une pratique clinique qui vise a être aussi expérimentale que possible


  • Résumé

    AThis dissertation deals with the concept of explanation in aphasiology. It is grounded on both an attempt to explain the performances of aphasic patients and a specific definition of aphasia wich is considered as a disirder of the grammatical rationality on wich each speaker bases his ability to explain the world which can be thus determined. The thesis stands for a position and presents many clinical evidences which test the hypotheses, forwarded by J. Gagnepain (Du vouloir dire, Pergamon press. 1982) about the specific rationality at work in man, wich have been recognized through O. Sabouraud of prime importance for neurology. This thesis does not try to set up percentage charts about success or errors on preconceived tests, but tries to modify the conditions of observation to allow the emergence of the particular “reasons” in aphasic speech. The tests are based on elementary inductive grammars (gei) which are reduced logical systems with one grammatical rule which becomes, for the patient, the only speech principle. It is clear that utterances, thus induced, may be quite different from spontane ous ones; but, however, they give a specific image of the disorder because they display a pathological adherence to the reasoning induced by the test. This confrontation between two grammatically competent people, one non-aphasic and who can take into ac count all grammatical hypotheses, and one aphasic who cannot take into account but the only hypotheses induced by what is left, in him, of grammaticalness, constitutes the concept of explanation in aphasiology

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (758 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 1987/45/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.